Flowerzes

Pourquoi donc me suis-je épris soudainement, enfin pas tant que cela, de nature et de fleurs? Par pitié, ne me soupçonnez pas de céder à la vague écolo new age qui gangrène les politiques et les médias, je n’y suis pas, ni végétarien ni végan. Pour autant je fais tout bien comme il faut, tri sélectif, etc, même si je sais que cela sert à peu de chose. Voilà, les fleurs, petites choses oubliées, si tendres et poétiques, peut-être un retour à ma sensibilité adolescente, un effacement de ma rebellitude, comme dirait une supposée figure politique… C’est mon coeur, mon âme aujourd’hui.